Lionel Roux, CEO de Wimi

Comment vous est venue l'idée d'entreprendre ?

L’entrepreneuriat (comme l’approche scientifique) vient souvent d’abord de l’observation puis d’une inspiration à faire mieux ou différemment. Dans le cas de Wimi, j’étais manager au sein d’un cabinet de conseil en stratégie lorsque m’est venue l’idée. J’avais observé un manque d’efficacité criant dans le travail en équipe et j’ai pensé qu’en proposant des espaces numériques de partage incluant les outils de productivité essentiels (chat, visio documents & drive, tâches, calendriers), nous pourrions apporter une solution efficace au problème identifié. C’est l’idée qui a conduit à créer la solution Wimi.

Pourquoi avoir fait appel à des Business Angels et comment s’est déroulé votre processus de levée de fonds ?

Nous avons choisi de faire appel à des Business Angels pour plusieurs raisons.

La première est que nous cherchions, au-delà du financement et des expertises complémentaires à l’équipe en place, à accéder à des réseaux de contacts pertinents et, parfois même, une aide opérationnelle.

La deuxième raison est que les Business Angels sont généralement du côté des entrepreneurs et font preuve de bienveillance envers eux. Ils acceptent un degré d’incertitude plus grand que les fonds d’investissement classique et peuvent comprendre des modèles de retour sur investissement plus longs.

Quelles sont vos prochaines étapes ?

Nous avons passé toutes les grandes étapes de la vie d’une start-up.

Nous connaissons depuis 2 ans une période de croissance rapide et profitable. Notre enjeu à court terme est de maintenir voire accélérer cette croissance tout en conservant les équilibres qui contribuent à notre succès actuel.

Sur le moyen-long terme, nous souhaitons installer durablement Wimi comme une référence du travail collaboratif souverain et sécurisé.

Entreprendre, en 3 mots…

Créativité, Résilience, Pragmatisme

Une phrase ou une image qui vous inspire ?

« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse. » Albert Einstein