Marie Michaud et Anne Davené, Gangz

Comment vous est venue l'idée d'entreprendre ?

Marie : Mes parents et grands-parents sont entrepreneurs. J’ai toujours eu envie de créer ma société. Après 7 ans dans le mannequinat à l’international, je suis rentrée en France et ai travaillé au sein du groupe Happytime en tant que Responsable marketing-partenariats. Deux ans plus tard, je bouillonnais d’idées, et c'est en 2012 qu'Anne et moi avons monté notre première société ensemble : New Fashion Generation, le plus grand concours de mannequins en France aujourd'hui.

Anne : Après 7 années passées dans le domaine de la Business Intelligence dans la Silicon Valley, je rentre en France. Passionnée de mode je décide alors de me lancer et de créer un service d’événementiel dédié à celle-ci. Peu de temps après je rencontre Marie et, convaincue par son énergie, nous associons nos forces.

Quelles sont vos prochaines étapes ?

Nous continuons la digitalisation avec l’embauche d’un head of product et le déblocage de fonds destinés au développement. Cela nous permettra d’améliorer l’automatisation des process de recrutement jusqu’à la gestion du social. Nous allons aussi innover en lançant la Gangz Academy : une solution de m-learning ludique pour former nos gangzters.

Les fonds levés sont destinés au sourcing des Gangzters, à l’amélioration de la plateforme et à la mise en place d’une application mobile pensée comme un assistant personnel pour les Gangzters.

Quelle est la vision de votre projet ?

Gangz a pour but de faciliter le recrutement des métiers d’image comme le mannequinat ou l’hôtessariat en digitalisant un marché encore poussiéreux. Les « Gangzters » pourront ainsi travailler plus facilement sur les multi-compétences et les professionnels recruteront en quelques clics avec un matching optimisé.

Entreprendre en 3 mots… 

Persévérance, énergie, écoute.

Une phrase ou une image qui vous inspire ?

Marie : je dirais plutôt une chanson inspirante, Midside – Le Grand Jacques
Anne : le sourire de nos hôtesses !