> Actualités > Fil d'info
 

Portrait de startupper : Emmanuelle Champaud, co-fondatrice de TOTEM.mobi Publications Etude Opinion Way sur les femmes et l'investissement

C C

Chantal Corbet, membre de Femmes Business Angels depuis septembre 2014, a fait toute sa carrière dans la finance au sein de grands groupes à des postes de Directeur des Risques, Directeur Financier et Secrétaire Général.

Business Angel, c'est arrivé comment ?

 

Une amie m'a invitée à une rencontre mensuelle et j'y suis allée par curiosité, pour comprendre comment fonctionnaient les réseaux de business angels. J'ai tout de suite été conquise par l'originalité des projets et par le dynamisme et la personnalité des porteurs de projets. Leur discours et leur attitude contrastaient avec le conformisme et les comportements formatés que j'avais l'habitude de voir dans le milieu financier traditionnel. Cette rencontre m'a apporté une véritable bouffée d'oxygène.

 

J'ai adhéré à Femmes Business Angels deux mois plus tard, puis j'en suis devenue administratrice et peu de temps après Secrétaire Générale.

 

Quels secteurs d'activité vous motivent ?

 

J'ai investi dans toutes sortes de secteurs d'activité : du médical à l'auto-édition, en passant par les objets connectés et le photovoltaïque. J'ai une préférence pour les innovations technologiques, mais il n'y a pas vraiment de secteur qui m'attire plus que les autres. Je m'intéresse avant tout à la qualité de l'équipe : sa vision, ses valeurs, sa capacité à faire aboutir le projet. Je pense aussi qu'une équipe mixte est un atout.

 

Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l'aventure FBA ?

 

Que c'est une expérience enrichissante (on apprend beaucoup), une ouverture sur toutes sortes de métiers, de cultures,... et qu'en adhérant à Femmes Business Angels, on bénéficie de l'appui et du professionnalisme d'un réseau reconnu et d'une formation de qualité. On prend moins de risques qu'en investissant seul.

 

Une phrase inspirante ?

 

Concernant l'innovation, j'aime bien cette phrase : 

"Le meilleur moyen de prévoir le futur, c'est de le créer " (Peter Drucker, économiste)

 

Retour