> Actualités > Fil d'info
 

Newsletter Mai 2017 Publications Newsletter Mars 2017

Geneviève

 

Quel est votre parcours ?

 

Diplômée d’études supérieures de sciences économiques, expert-comptable et administrateur de société certifié, ma carrière s’est déroulée pendant près de 40 ans dans des entreprises de secteurs aussi différents que le transport, dont vingt  ans auprès du Groupe SNCF, l’immobilier, l’ingénierie, la distribution, l’e-commerce, le numérique ou encore l’industrie agroalimentaire.

J’ai dirigé des projets majeurs d’évolution ou de transformations des organisations (création, restructuration, fusions-acquisitions...), avec au centre de mes préoccupations l’éthique, les valeurs de l’équipe, l’écoute et le partage des compétences afin de donner du sens aux actions pour une meilleure performance.

Business Angel, c’est arrivé comment ?

 

J’étais à la recherche de projets innovants que j’aurais pu soutenir et dans lesquels je pourrais investir. Grâce à ma rencontre avec plusieurs membres impliquées de Femmes Business Angels dans le cadre de l’Institut Français des Administrateurs, j’ai découvert que le réseau proposait d’accompagner et de s’impliquer dans ce type de projets. J’ai tout de suite apprécié l’esprit rassembleur et de soutien aux aventures entrepreneuriales. Pas de routine, on peut discuter de tout y compris de nos doutes sur les projets, les échanges sont très riches. Il y a de vraies complicités entre les membres. Pas de différence, l’essentiel réside dans la motivation, la curiosité et la passion. Chacune doit être prête à investir personnellement dans des projets «à risque» qu’elle choisit et à mettre à disposition son professionnalisme pour accompagner les fondateurs au succès de leur projet.

 

Quels secteurs d’activité vous motivent et dans quels projets avez-vous investi ?

 

Depuis 2015, j’ai déjà investi dans des activités aussi différentes que les traitements médicaux, la monétique, la location de voiture électrique ou la mise en place et l’exploitation de fermes urbaines. Ce qui m’importe, une fois encore, c’est l’innovation !

Je suis particulièrement enthousiaste pour les projets qui incluent les Nouvelles Technologies qui apportent une véritable valeur ajoutée aux utilisateurs ainsi que par ceux qui portent une ambition RSE.

 

Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l’aventure de BA ?

 

Rejoindre ce réseau convivial de femmes passionnées, c’est rencontrer des femmes ayant de riches expériences professionnelles et humaines. C’est aussi une formidable opportunité de s’intégrer dans le monde de demain, d’ouverture à d’autres cultures, d’autres métiers, de participer à des aventures humaines qui favoriseront le développement économique de notre pays et l’emploi.

Ces startups que nous accompagnons font penser à cette phrase de Chantal Mauduit (Alpiniste qui grimpait sur les nuages: elle a gravi 6 sommets de plus de 8000 mètres sans oxygène !) :

« Ce grain de folie qui mène en haut des cimes est de la même essence que celui qui anime les artistes. Sans lui, ni Dali, ni Debussy, ni Presly, ni Gaudi. Ni découvreurs, ni savants…»

 

 

Retour