> Business Angels > Portraits de Femmes BA
 

Portraits de Femmes BA

Portraits de Femmes Business Angel

 

  • Johannah Gay
  • Chantal Corbet
  • Geneviève HUET
  • Alexia de Bernardy
  • Olivia Ferret
  • Hélène Guido-Halphen

 

 


 

 

Johannah Gay

 

 

Johannah Gay

Johannah Gay, membre de Femmes Business Angels depuis 2014, a rejoint le conseil d'administration en mai 2017. 

Business Angel, c'est arrivé comment ?

 

Par la conjonction de deux événements, professionnel et personnel. J’ai été amenée à côtoyer très tôt le monde des start-ups car j’ai travaillé dans un incubateur où nous mettions en relation des grandes entreprises qui souhaitaient développer leur open innovation en coopérant avec des start-ups et en leur proposant des débouchés commerciaux. J’ai beaucoup apprécié cet univers et lorsqu’un héritage familial m’a donné les moyens d’investir, je n’ai pas hésité un instant à devenir Business Angel pour passer au soutien actif des jeunes entreprises innovantes.

 

Pourquoi avec FBA ?

 

Pour la force du collectif : analyser en groupe un dossier permet des regards croisés et des analyses plus percutantes. De profil marketing, j’ai les compétences et les réflexes d’analyse de marchés et de cibles clients sur les dossiers qui nous sont proposés, mais j’apprécie de pouvoir compléter cette analyse par le regard aiguisé des financières sur les besoins en fonds de roulement ou juristes sur le pacte d’actionnaires ou la propriété intellectuelle...

 

Quels secteurs d'activité vous motivent ?

 

Ingénieur de formation, j’ai une attirance naturelle pour les secteurs technologiques, et FBA m’a permis de m’ouvrir à d’autres secteurs comme le voyage ou les RH. 

 

Une phrase inspirante ?

 

Nelson Mandela : « je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends »

 

 


 

 

Chantal Corbet

 

 

Chantal Corbet

Chantal Corbet, membre de Femmes Business Angels depuis septembre 2014, a fait toute sa carrière dans la finance au sein de grands groupes à des postes de Directeur des Risques, Directeur Financier et Secrétaire Général.

Business Angel, c'est arrivé comment ?

 

Une amie m'a invitée à une rencontre mensuelle et j'y suis allée par curiosité, pour comprendre comment fonctionnaient les réseaux de business angels. J'ai tout de suite été conquise par l'originalité des projets et par le dynamisme et la personnalité des porteurs de projets. Leur discours et leur attitude contrastaient avec le conformisme et les comportements formatés que j'avais l'habitude de voir dans le milieu financier traditionnel. Cette rencontre m'a apporté une véritable bouffée d'oxygène.

 

J'ai adhéré à Femmes Business Angels deux mois plus tard, puis j'en suis devenue administratrice et peu de temps après Secrétaire Générale.

 

Quels secteurs d'activité vous motivent ?

 

J'ai investi dans toutes sortes de secteurs d'activité : du médical à l'auto-édition, en passant par les objets connectés et le photovoltaïque. J'ai une préférence pour les innovations technologiques, mais il n'y a pas vraiment de secteur qui m'attire plus que les autres. Je m'intéresse avant tout à la qualité de l'équipe : sa vision, ses valeurs, sa capacité à faire aboutir le projet. Je pense aussi qu'une équipe mixte est un atout.

 

Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l'aventure FBA ?

 

Que c'est une expérience enrichissante (on apprend beaucoup), une ouverture sur toutes sortes de métiers, de cultures,... et qu'en adhérant à Femmes Business Angels, on bénéficie de l'appui et du professionnalisme d'un réseau reconnu et d'une formation de qualité. On prend moins de risques qu'en investissant seul.

 

Une phrase inspirante ?

 

Concernant l'innovation, j'aime bien cette phrase : 

"Le meilleur moyen de prévoir le futur, c'est de le créer " (Peter Drucker, économiste)

 

 


 

 

Geneviève HUET

 

 

Geneviève Huet

 

Quel est votre parcours ?

 

Diplômée d’études supérieures de sciences économiques, expert-comptable et administrateur de société certifié, ma carrière s’est déroulée pendant près de 40 ans dans des entreprises de secteurs aussi différents que le transport, dont vingt  ans auprès du Groupe SNCF, l’immobilier, l’ingénierie, la distribution, l’e-commerce, le numérique ou encore l’industrie agroalimentaire.

J’ai dirigé des projets majeurs d’évolution ou de transformations des organisations (création, restructuration, fusions-acquisitions...), avec au centre de mes préoccupations l’éthique, les valeurs de l’équipe, l’écoute et le partage des compétences afin de donner du sens aux actions pour une meilleure performance.

Business Angel, c’est arrivé comment ?

 

J’étais à la recherche de projets innovants que j’aurais pu soutenir et dans lesquels je pourrais investir. Grâce à ma rencontre avec plusieurs membres impliquées de Femmes Business Angels dans le cadre de l’Institut Français des Administrateurs, j’ai découvert que le réseau proposait d’accompagner et de s’impliquer dans ce type de projets. J’ai tout de suite apprécié l’esprit rassembleur et de soutien aux aventures entrepreneuriales. Pas de routine, on peut discuter de tout y compris de nos doutes sur les projets, les échanges sont très riches. Il y a de vraies complicités entre les membres. Pas de différence, l’essentiel réside dans la motivation, la curiosité et la passion. Chacune doit être prête à investir personnellement dans des projets «à risque» qu’elle choisit et à mettre à disposition son professionnalisme pour accompagner les fondateurs au succès de leur projet.

 

Quels secteurs d’activité vous motivent et dans quels projets avez-vous investi ?

 

Depuis 2015, j’ai déjà investi dans des activités aussi différentes que les traitements médicaux, la monétique, la location de voiture électrique ou la mise en place et l’exploitation de fermes urbaines. Ce qui m’importe, une fois encore, c’est l’innovation !

Je suis particulièrement enthousiaste pour les projets qui incluent les Nouvelles Technologies qui apportent une véritable valeur ajoutée aux utilisateurs ainsi que par ceux qui portent une ambition RSE.

 

Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l’aventure de BA ?

 

Rejoindre ce réseau convivial de femmes passionnées, c’est rencontrer des femmes ayant de riches expériences professionnelles et humaines. C’est aussi une formidable opportunité de s’intégrer dans le monde de demain, d’ouverture à d’autres cultures, d’autres métiers, de participer à des aventures humaines qui favoriseront le développement économique de notre pays et l’emploi.

Ces startups que nous accompagnons font penser à cette phrase de Chantal Mauduit (Alpiniste qui grimpait sur les nuages: elle a gravi 6 sommets de plus de 8000 mètres sans oxygène !) :

« Ce grain de folie qui mène en haut des cimes est de la même essence que celui qui anime les artistes. Sans lui, ni Dali, ni Debussy, ni Presly, ni Gaudi. Ni découvreurs, ni savants…»

 

 

 


 

 

Alexia de Bernardy

 

 

Photo-Alexia-de-bernardy-womens-forum

Alexia de Bernardy a rejoint notre réseau cette année 2016 au mois de mai, après avoir cédé sa société Filapi (du groupe Babilou) pour laquelle elle avait réalisé une levée de fonds en 2014 auprès notamment auprès d'un panel d'investisseurs, notamment...Femmes Business Angels. La boucle est bouclée !

 

 

 - Business Angel, c’est arrivé comment ?

 

Suite à la cession de ma société, Filapi, au groupe Babilou, j'ai souhaité soutenir d'autres projets à mon tour. À la fois pour retrouver le côté grisant de l'innovation et le frisson de l'entrepreneuriat, (cette fois-ci par procuration aux côtés des entrepreneurs), pour apporter mon expertise aux entrepreneurs si cela est nécessaire, mais aussi et surtout pour soutenir le réseau FBA dont 6 membres et anciens actionnaires ont soutenu fidèlement Filapi pendant 10 ans.

 

Il y a une énergie dans le monde des start-up que je ne retrouve nulle part. Souhaitant désormais monter une activité moins focalisée sur une croissance forte et des investissements importants, j'ai pensé que c'était un moyen efficace de rester dans un univers intellectuellement challenging,positif, bienveillant,  constructif tout en continuant à participer à changer le monde.

 

 - Quels secteurs d’activité vous motivent ?

 

Comme je l'ai fait en créant Filapi (parentalité en entreprise) et continuerai via un nouveau projet prévu pour 2017 : tout  ce qui permet de bâtir un monde profondément meilleur (énergies vertes, éducation, care, QVT, agriculture urbaine, ...) et si possible harmonieux dans tous les sens du terme. Les entrepreneurs ont les solutions pour faire face aux défis de demain !

 

 - Dans quels projets avez-vous investi ?

 

Je suis revenue dans le réseau FBA en mai dernier et viens d'investir dans Dracula Technologies, qui décline l'énergie solaire dans les objets du quotidien.

 

 - Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l’aventure de BA ?

 

J'avais eu la chance de faire partie de la première team de FBA à sa constitution, pour monter le comité de sélection des projets, puis j'en suis sortie pendant 10 années pour lancer Filapi. J'y reviens cette année et ai redécouvert le réseau. La convivialité et la bienveillance à l'égard des entrepreneurs sont toujours là ainsi que la variété des projets présentés, j'ai été cependant agréablement frappée par les méthodes professionnelles d'analyse des business plan et des audits des start up et par l'ouverture à une grande variété de profils de femmes présentes.

 

 - Une phrase ou une image qui vous inspire ? 

 

Je pense souvent à l'expression "Yallahh !" de Sœur Emmanuelle, qui signifie "Allez on y va, c'est parti !"

 

 

 

 

 


 

 

Olivia Ferret

 

 

FERRET Olivia

Olivia Ferret, FBA depuis mai 2015 et nouvelle membre du Conseil d'Administration.

 

Olivia a commencé ma carrière il y a 15 ans en entrant dans la direction du groupe familial spécialisé dans le traitement de surface des métaux, groupe qui a compté jusqu'à 15 TPE.

Puis, plus récemment, elle s'est diversifiée dans la gestion de plusieurs commerces de détail. 


 


 

1 - Business Angel, c’est arrivé comment ?

Lors d'un bilan de compétence, il m'a été conseillé de regarder du coté des Business Angels et plus particulièrement du réseau FBA. J'ai assisté à une première « RM » (rencontre mensuelle) et j'ai été séduite par l'ambiance et par les projets présentés . J'avais envie d'investir dans tout ce qui m'était proposé ! J'ai adhéré peu de temps après puis j'ai suivi la formation sur deux jours que j'ai trouvée très intéressante et enrichissante. Enfin, pour parfaire cette formation j'ai participé à quelques « EP » (Elevator Pitch) , des « ES » (?) et même quelques événements sourcing.


2 - Quels secteurs d’activité vous motivent ?

Pour le moment j’investis plutôt au coup de cœur, surtout dans des domaines où je pourrais être moi-même cliente. Je crois beaucoup aux star t -up industrielles. Le profil du porteur de projet compte beaucoup également dans mes choix.


3 - Dans quels projets avez-vous investi ?

J'ai investi dans quatre projets :

  • PUBLISHROOM qui propose de l'édition à compte d'auteur
     
  • ENGLISH ATTACK qui apprend l'anglais de manière très ludique en ligne
     
  • SKIPPAIR qui met en relation les skippeurs et les particuliers pour des séjours en mer
     
  • EUVEKA qui veut révolutionner le monde de la couture en automatisant le mannequin de bois


4 - Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l’aventure de BA ?

Je leur dirais que c'est une aventure incroyablement enrichissante qui permet de rencontrer des gens extraordinaires aussi bien à la fois parmi les membres FBA que parmi les porteurs de projet. L'ambiance y est à la fois bienveillante (bon enfant) et très sérieuse. On se sent en confiance.


5 - Une phrase ou une image qui vous inspire ?

Un adage dit que « Derrière chaque grand homme se cache une femme » que l'on pourrait retranscrire par : 

« Derrière chaque grand projet se cache une Femme Business Angel » !

 


 

 

Hélène Guido-Halphen

 

 

helene guido halphen
Hélène Guido-Halphen, membre depuis octobre 2015.
Passionnée par le secteur agro-alimentaire et l’Agri-business, une carrière de « marketeuse » et responsable de BU en grands groupes internationaux derrière elle et devant, son domaine de prédilection : « l’innovation de la Fourche à la Fourchette » !

 

 

  • Business Angel, c’est arrivé comment ?  

Un ami qui créait sa 3ème start-up m’a proposé début 2015 d’investir dans une plateforme innovante de services (LOFTY) . Séduite par ce projet prometteur, une fois l’augmentation de capital bouclée, j’ai réalisé à quel point mon approche était celle d’une débutante. Une amie m’a  alors conseillé de me rapprocher de FBA pour voir comment d’autres abordaient leur participation au développement de start-up en recherche de fonds.

Dès ma première participation comme auditrice à une « RM » (Rencontre Mensuelle), j’ai senti une ambiance de convivialité et de bienveillance circuler dans la salle. Habituée des grands groupes et de leurs dirigeants très « formatés », j’ai apprécié ce moment particulier où entrepreneurs passionnés tentaient de convaincre autour de leurs projets d’entreprise. Les sujets étaient extrêmement variés et parfois complexes mais l’ensemble terriblement rafraîchissant !

J’ai rapidement souhaité adhérer à FBA et suivre la formation proposée par le réseau, et à mes yeux indispensable pour éviter des erreurs ou se méprendre sur l’ambition de gain financier. D’un excellent niveau, elle m’a permise aussi de me faire de premières alliées en rencontrant des business angels plus aguerries. Depuis mon adhésion, j’ai pu aussi découvrir, à mon rythme, le processus de sélection en participant à une séance d’Elevator Pitch et commencer à m’impliquer de façon plus active sur une due diligence avec la possibilité de m’adresser à des membres plus expérimentées notamment dans le domaine juridique.
 

  • Quels secteurs d’activité vous motivent ? 

Mon expérience m’oriente naturellement vers les secteurs de l’agro-alimentaire et des sciences du vivant. D’où mon intérêt pour des projets comme « les nouveaux fromagers » ou « Monpotager.com » qui propose de cultiver virtuellement son potager et d’en déguster sa récolte tout au long de l’année. Mais je ne m’interdis pas de « butiner » sur d’autres secteurs, emportée par l’enthousiasme de certains porteurs de projets très convaincants !

 

 

  • Dans quels projets avez-vous investi ?

Bubble Company en 2015 et pour 2016, je prévois d’investir dans 2 projets : LEMON TRI à l’occasion d’un 2nd tour de table pour un concept  ingénieux de recyclage et à confirmer « MON POTAGER.Com ».Je me lancerais bien dans plus d’investissements, mais les conseils des plus anciennes sont précieux :  Il faut bien intégrer le risque et être capable d’accepter la perte totale du capital investi … alors  soyons raisonnable !

 

 

  • Que diriez-vous aux femmes pour leur donner envie de tenter l’aventure de BA ?  

Que l’accueil du réseau est vraiment excellent. Que chacune peut s’investir et investir à son rythme avec une responsabilisation individuelle totale puisque nous investissons en nom propre, tout en bénéficiant de l’organisation et la puissance d’un réseau reconnu qui a la capacité d’attirer de beaux projets portés par des entrepreneurs de talents. En ce qui me concerne, c’est à la fois une cure de jouvence et un extraordinaire booster !
 

  • Une phrase ou une image qui vous inspire ?  

L’avenir ne sera pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire (Henri Bergson) 

 

 
Dernière modification : 17/10/2017